[index]

 

 

<INVITE(E)S

 

Pierre Hémon

Vidéaste, filmeur, caméraman, quelque soit l'appellation choisie, Pierre Hémon vit à Paris.
Après une formation cinéma à « Louis Lumière » en 1991, il devient assistant-caméra et intègre différentes équipes de tournages de films. Il y mène alors un travail photographique sur la lumière et le portrait. Profitant de moments "hors plateaux", ses portraits considèrent de manière quasi-sérielle les visages silencieux des comédiens, des techniciens, des passants.
Il entame une collaboration avec André Avril pour Réceptacles, œuvre vidéo montrant en série les intérieurs de baraquements militaires abandonnés du camp de Royallieu à Compiègne, puis cette collaboration se poursuit au travers d'une co-exposition dans un centre de santé à Mulhouse, où portraits photographiques et paysages urbains se font face. Il participe ensuite à la réalisation de vidéos abstraites avec sa sœur Sofi Hémon, les propositions vidéos
Suite à un tournage en Afrique, il étend son travail photographique aux paysages et au pouvoir de révélation exercé par la lumière. Profitant de l'apparition de matériel léger de prise de vues numériques, il entame alors à partir de 2010 une étude paysagère filmée des bords de Seine de Paris à Sèvres et y explore les signes d'un ordinaire dramatique (drama au sens de l'action). Entre temps, il assiste Raymond Depardon à la caméra sur le tournage de Journal de France.
Il entame par la suite un travail filmique qui s'étendra jusqu'en 2013, dans un territoire péri-urbain de l'Est parisien (les boucles de Jablines et de Charmentray près de Meaux), territoire pris entre ruralité et banlieue où le paysage agricole et la marginalité issue de la déprise des lointaines banlieues cohabitent avec les politiques dites de loisirs et de grands transports. Considérant que filmer à l'échelle du paysage revient à remettre en question la centralité de l'homme, il s'attache à filmer ces paysages en s'inspirant d'une tradition picturale laissant le mouvement et le son révéler d'autres habitants, questionnant des espaces où l'homme ne fait parfois que traverser, parfois jusqu'au délaissement heureux. Il entame en même temps une participation régulière à Sauvages de ma rue, programme participatif du Muséum National d'Histoires Naturelles pour un inventaire de la flore spontanée en milieu urbain.
En 2015, il intègre l'équipe de l'Atelier de l'Île (paysagistes, urbaniste, sociologue, écologue, graphiste) chargée de la réalisation de l'Atlas des paysages de Seine-Saint-Denis. À des fin de diagnostique, il réalise des séquences vidéos depuis les bords de routes, les transports en communs ou les bordures des canaux.

 

collections CD / DVD / publications

 

l o l i g o


  

 

p r o j e t s


 

 

a r t i s t e s


  

 

c o l l e c t i o n s


 

© 2018 loligo® - mail@loligo.tm.fr  

refonte :m.naruse